L’Aorai sans oxygène

Mont Aorai 2066 m
Compte rendu d’expédition

Pas de première française du sommet, ni même une des premières répétitions, pas de face Nord non plus, directissime, solitaire hivernale ou ascension express, non, juste un cheminement parfois exposé et encombré de végétation où il faut s’habituer à marcher sans voir ses pieds, éviter de glisser dans les ravines d’argile, tester la fiabilité des cordes posées à demeure… Un sentier étroit et aérien où montée et descente prennent quasiment le même temps.

Vue du camp de base, « Le Belvédère »

Vue du camp de base, « Le Belvédère »

Avant de pouvoir goûter à ces joyeusetés, s’interpose la longue approche jusqu’au camp de base à 600 m d’altitude, emplacement stratégique du restaurant « Le Belvédère » et fin de la route. Nos pouces sont à peine levés qu’une voiture s’arrête, elle nous emmènera à pied d’œuvre, dans un large détour symbole de l’accueil polynésien.

Sans attendre, nous quittons le camp de base pour le refuge du camp 1 implanté au Fare Mato à 1400 m d’altitude. La progression est rapide sur un chemin correct. Des senteurs de jungle écrasée par la chaleur fouettent nos narines.

La forêt enchantée

Sous le camp 1, la végétation empiète drastiquement sur le passage, nous brassons les fougères jusqu’aux hanches. A défaut d’avalanches, c’est un déluge de pluie qui arrête notre progression au niveau du refuge. La décision est prise d’y passer la nuit et de tenter le sommet très tôt dès le lendemain en sautant le refuge du camp 2 implanté au Fare Ata à 1800 m d’altitude. Des summiters engagés dans la descente nous préviennent que les réserves d’eau de pluie du camp 2 sont épuisées, ce qui n’est pas le cas ici.

5:00
Départ du refuge

La météo est encourageante. A la lueur des frontales nous progressons chaotiquement sur l’arête entre les deux camps d’altitude. Les pentes de part et d’autre sont abruptes, il est facile de mettre le pied à côté de la trace dans un fouillis d’herbe sans consistance donnant sur des précipices insondables. Le refuge du camp 2 est atteint au lever du jour. Nous prenons pied sur la crête sommitale marquée par sept paliers d’altitude. Le soleil caresse son flanc Est, réchauffant nos corps, délivrant nos esprits des appréhensions de l’aube.

8:00
Arrivée au sommet

Nous foulons le sommet le 27 mars. Une photo est prise pour les sponsors et la postérité. Le panorama est remarquable. Des vagues de brouillard viennent lécher le sommet. L’activité thermique commence déjà mais la vue est encore dégagée surtout vers l’Ouest. Nous restons concentrés car nous savons que la victoire n’est acquise qu’une fois la descente effectuée, pour l’heure le sommet est un leurre.

8:30
Début de la descente

Le temps change vite en montagne

Nous rebroussons chemin dans nos traces. A rebours, le camp 2 est rejoint, puis le camp 1. Une erreur est commise en décidant d’y casser la croûte. Le temps passé à s’y alimenter va se payer cher. En effet, à une heure du camp de base la météo se dégrade et des trombes d’eau s’abattent sur nous. Heureusement, le plus délicat de la descente est derrière nous.

14:30
Arrivée au camp de base

Sous la douche

Sous la douche

Trempés pour trempés, nous continuons sur la route déserte en ce lundi matin, 7 Km à pied sont parcourus sans passion sous des pluies torrentielles. Des blocs de rocher débaroulent entre les arbres et s’écrasent sur la route. D’éphémères cascades naissent de-ci de-là, le ruisseau emprunte l’asphalte.

16:30
Jonction avec la vallée

Nous pouvons enfin nous relâcher et savourer cette éclatante victoire. Dans le strict respect des règles de l’éthique la plus pure, le mont Aorai – 2066 m, troisième point culminant de Tahiti – a été gravi en deux jours, sans oxygène et en technique alpine (c’est à dire sans l’utilisation de cordes fixes) !

;-)

La trace GPS de notre « expédition » au mont Aorai est visible et téléchargeable à partir de cette carte interactive.

Publié le 22/04/2017 grâce au wifi gratuit du Carrefour de la commune de Faa’a, proche ville de Papeete, île de Tahiti, îles de la Société, îles du Vent, Polynésie française, GPS 17 32.81 S 149 35.2 W

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>