Une navigation contrastée

Cinquième étape de la transpacifique des Marquises aux Tuamotu

Cinquième étape de la transpacifique des Marquises aux Tuamotu

Après presque 3 mois d’escale aux Marquises, départ le 4 octobre 2016 à 17h18 UTC-10 pour l’atoll de Raroia, 420 Mn au SSW dans les Tuamotu (Polynésie française).

> Transpacifique jour 48
> 5 octobre 2016 17h18 UTC-10
> GPS 11 23.17 S 140 32.81 W
> Dernières 24h : 125 Mn

A la nuit, nous quittons le mouillage d’Hakamaii sur l’île de Ua-Pou, direction l’atoll de Raroia. Dés le départ le pilote nous lâche ! Il s’arrête après un temps aléatoire de fonctionnement, je suspecte le jeu dans les rondelles téflon des safrans, l’escale technique de Tahiti se complique singulièrement. Nous progressons au petit largue à 70° du vent apparent, un simple bout sur la barre avec les voiles correctement réglées assure le même service de pilote automatique, des heures s’écoulent sans toucher à la barre.

La nuit fut intense, les grains se sont enchainés générant des vents bien supérieurs à la prévision météo, 37 Nds courant, 42 Nds max. Dans ces conditions l’absence du pilote fait un peu défaut et complique les choses. Un faseillement de trop lors d’un enroulement de génois in-extremis se solde par une déchirure de 45 cm, le tissu se fait vieux et le sandwich de Dyneema a tendance à se délaminer.

Enfin, le soleil s’est levé et le vent météo a pris le relais par une belle journée dégagée de nuage. De 8h00 à 14h00 UTC-10, 30-32 Nds constants et une mer très agitée nous maintiennent sous trinquette arisée et 2 ris dans la GV, les vagues par le travers explosent sur le bordé, le cockpit est une rivière. Le vent a quelque peu baissé mais nous restons pour la nuit dans la même configuration de voile. Bref, le moral est bon et pour l’instant on n’a pas à barrer, pourvu que ça dure…

> Transpacifique jour 49
> 6 octobre 2016 17h18 UTC-10
> GPS 13 27.54 S 141 18.40 W
> Dernières 24h : 134 Mn

La nuit avec 25 Nds régulier sous trinquette arisée et 2 ris dans la GV se passe bien, pas de grain, nous dormons. Le bout sur la barre, qui remplace le pilote automatique en panne, fait son boulot et maintient le bateau au petit largue à 70° du vent apparent, nous n’aurons pas besoin d’y toucher.

Le matin le vent adonne comme prévu, je tente de régler le bateau pour un cap à 90° du vent apparent : le bateau trinquette et GV choquée part malgré tout au lof dans les risées, le génois se rapprochant du vent finit par faseiller, le bateau ralentit, abat jusqu’au travers, accélère et c’est reparti pour un tour… La progression en dents de scie n’est pas très satisfaisante et le risque que le bateau abatte franchement dans une molle poussé par les vagues qui le prennent par le travers puis empanne est bien réel. Bref, au delà du près finit la tranquillité sans le pilote automatique. A tout hasard je tente de le relancer et miracle, il veut bien bosser ! Après 200 milles de repos c’est heureux ! Il a du boulot car à cette allure les vagues le déstabilise sans répit, j’incrémente le niveau de réponse de deux à quatre.

Deux grains passent non loin sans nous toucher, dommage pour la pluie qui nous aurez dessalée, tant mieux pour le vent qui forcit raisonnablement un cours instant jusqu’à 35 Nds sans nécessité de manœuvrer. La nuit est tombée, il nous reste 160 milles à parcourir dans un air très instable, l’indice CAPE sur la zone est compris entre 800 et 1200 J/Kg, des grains violents sont à redouter…

> Transpacifique jour 50
> 7 octobre 2016 17h18 UTC-10
> GPS 15 28.43 S 142 10.81 W
> Dernières 24h : 131 Mn

24 h de navigation de plaisance, de plaisir, délicieusement ennuyeuse comme un trajet en train, 18-25 Nds de vent par le travers, pas de grains mais des cumulus bien joufflus qui s’écartent sur notre passage ! A contre cœur, je réduis la voilure plus que nécessaire car dans les Tuamotu il faut arriver à l’heure de l’étale pour franchir la passe. A priori à 4h00 du matin mais comme il fait jour à 4h30, je cible cette dernière, nous devrions donc avoir du courant entrant, ça soulagera les moteurs !

Dans ce voyage transpacifique Carina accommode les fruits arrivés à maturité, pains à la banane, pancakes à la banane, nous dégustons aussi papayes, mangues, pamplemousses, citrons, avocats, les Marquises ont été généreuses pour notre départ vers le désert des Tuamotu.

> Transpacifique jour 51
> 8 octobre 2016 7h52 UTC-10
> GPS 16 03.85 S 142 21.68 W
> Motu Tahuna Maru, atoll de Raroia, îles Tuamotu, Polynésie française
> Dernier jour : 50 Mn

Dans les trente derniers milles, L’Envol réduit peu à peu ses ailes, non pas que le vent forcisse plutôt une histoire d’horaire : nous devons ralentir pour franchir la passe de Raroia à l’étale. Parti de trinquette arisée et GV à 2 ris, la trinquette est finalement affalée, puis un 3e ris est pris dans la GV, nous terminons les derniers milles à la cape dérivant tranquillement vers notre but dans la nuit noire que seule la silhouette des cocotiers et le clignotement des balises rouges de l’alignement d’entrée viennent troubler.

Le jour pointe à peine que nous sommes déjà dans l’axe de la passe, pas de mascaret, ni de vagues stationnaires ou veines de courant furieuses comme à Hao ou Amanu, visiblement nous somme à l’heure, proche de l’étale, bien que le courant sorte encore. Pourquoi ne pas tenter une entrée à la voile au louvoiement ? 20-25 Nds dans l’axe de la passe, heureusement assez large, nous permettent de remonter le lit du courant et de pénétrer face au soleil levant dans l’atoll de Raroia. Nous ne passons pas au village, se sera pour plus tard, le louvoiement se poursuit entre les patates de corail jusqu’à rejoindre le reef Est. Nous jetons l’ancre sous son vent, à proximité du motu Tahuna Maru où le célèbre Kon-Tiki s’est échoué en 1947, une plaque sur un socle de corail salut sa mémoire…

Récapitulatif de l’étape, des Marquises aux Tuamotu :
du 4 au 8/10/2016
440 Mn dont 0,5 Mn de moteur sous le vent de l’île de Ua-Pou – 3 jours et 14h30 de navigation
vitesse moyenne : 5,09 Nds

Publié le 9/11/2016 du village de Rotoava, atoll de Fakarava, îles Tuamotu, Polynésie française, GPS 16 3.33 S 145 37.11 W

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>