Hoppner : l’aube des premiers temps

A comme c’est bon d’être ici, fier d’y être parvenu ! Au fond du fjord, amarré entre un ilot et la terre par ces fameuses amarres de 100m dont 30 servent actuellement pour chacune. Pas d’autres bateaux. Depuis La Paloma en Uruguay, j’aurais croisé à peine 4 voiliers qui envisageaient une route Sud vers Ushuaïa dont un bateau de charter ! J’ai atterri hier samedi 17/01 à 16h15 local après 368 milles parcourus en 3 jours et 12 heures dont 8h à rebours à la dérive. Le Maire est bien passé, en approche à 10 milles au large du cap San Vicente et jusqu’à mi-parcours du détroit, le jusant portait encore au Sud contre le vent et la mer était bien agitée, puis le flot est arrivé, freinant ma course, la mer est devenu plate, améliorant mon près et me permettant de finir sur un bord en trace directe. L’ambiance ici est démente : une végétation dense et humide avec des arbres travaillés par le vent remonte raide vers des falaises zébrées de cascades avec, à leurs faîtes, de la neige et du brouillard, l’ensemble forme un hémicycle avec au centre, tout en bas, L’Envol subissant une pluie fine sur un plan d’eau si calme que l’on y discerne les ronds que les gouttes d’eau font en s’écrasant… Côté bouffe à bord, je dois rendre hommage à Erik, il a eu des idées majeures : les morceaux de lard avec le riz/patates/oignons et les bouts de fromage fondus c’est divin ! Et avec l’autocuiseur sans gaspillage d’énergie. Vu les températures, j’ai même du beurre à bord ! La prochaine étape, jusqu’à Ushuaïa, sera la « dernière » étape potentiellement dangereuse du fait du détroit de Le Maire à retraverser avec ses courants qui peuvent lever des mers affreuses et du fait de l’ouverture de la route aux vents et dépressions du Pacifique, ensuite l’abri du canal Beagle sera salutaire. J’envisage de scinder l’étape avec une pause à la Bahia Cambaceres Interior, magnifique parait- il… Ma position GPS dans Hoppner : S 54°46’86 W 64°24’38. Un énorme merci pour vos SMS que je consulte avec délectation ! Bises à tous, Christophe PS JB : merci pour ton soutien et à bientôt. PS Pa’ : Les flèches de vent que tu vois sur les cartes valent pour un instant T sur toute la zone que le grib couvre, par exemple sur la carte où l’on voit ma trace, le vent est affiché pour l’horaire de ma position (le rond rouge), la flèche de vent la plus proche en avant du bateau donne 10 Nds (assez conforme à la réalité), par contre dans le même temps il souffle 30 Nds sur l’ile des Etats vers laquelle je me dirige. Heureusement, j’ai planifié ma route pour atterrir dans le calme qui va suivre, donc pas de cape any more… Pour les rafales, elles sont données à un instant T et à l’emplacement du curseur de la souris dans le champ « Rafales » à gauche sur la copie d’écran du logiciel ZyGrib. Le bateau parvient à étaler 47 Nds à 60° du vent sous tourmentin arrisé et GV 3 ris avec une mer formée sans plus, au-delà, c’est soit la mise à la cape ou à sec de toile le temps que ça se calme. Il est possible que mes instruments majorent de qq noeuds la réalité du vent. Sinon Pa’, j’ai bcp aimé tes mots plus intimistes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>