L’hiver sur la Tamar

For English click here

Winter on the Tamar

Beauty Point, Tasmania, July 10, 2021

Dear all,

Long time no hear, hope you are well and in good health!

As to SY L’Envol and crew, then we have reached the half-way through 2021 mark without any geographical change. Since seven months we have had one foot on land and one on water living on the boat on the Tamar River in northern Tasmania, getting to know this valley and her good people.

In March, when the autumn began, we harvested grapes and later olives. We are now back at the vineyard helping to prune the dormant vines for the next season.

The winter has been mild, with 10 – 15 degrees (C) during the day but fresh nights. Without heating on board and proper insulation we’ve got some condensation issues inside the boat, so wiping up the droplets is Christophe’s every morning exercise while I fix breakfast. There is often fog on the river and rowing ashore with little to no visibility has become a habit. Later the sun takes over and feeds the batteries, which somehow, despite the short days, maintain their charge leaving our generator unemployed.

In June we experienced a strong southerly blow. The forecast saw it coming so for these two days we moved L’Envol from the mooring buoy to the marina. It was the heaviest weather we’d seen on the river – our mooring neighbour, a wooden ketch, broke her cleat and was found sitting on the rocky shore. The outgoing tide had left her high and dry, safe from the bashing waves. To owner’s great joy there was not much damage done. At the same time, further up the river, a man drowned while trying to save his boat. This event touched everyone in the local yachting community.

Video of that stormy day taken from shore

The Tamar River (with L'Envol back on her mooring) on a calm day

The Tamar River (with L’Envol back on her mooring) on a calm day

In southwest Pacific the international borders have remained closed for sailors. Mainland Australia is coming out of a minor coronavirus outbreak with Sydney still in lockdown, Tasmania has not been touched yet.

We will finish the winter works at the vineyard in August and then turn our attention to L’Envol and her maintenance. Our aim to close the circle and sail the 1000 nautical miles which separate us from Bundaberg, where in June 2019 our circumnavigation of Australia started, is put on hold for now.

We dream of further destinations – surely one day we can follow through. Let’s see what happens!

With best wishes,

Christophe and CarinaClose

Beauty Point, Tasmanie, le 10 juillet 2021

Chers amis, chers lecteurs,

Pas mal de temps a coulé, nous vous espérons en forme et en bonne santé !

Nous voilà déjà à la moitié de 2021 et L’Envol et son équipage n’ont géographiquement pas bougé. Notre hivernage sur la rivière Tamar dans le Nord de la Tasmanie se passe bien, L’Envol se plaît sur sa bouée. La température est clémente, entre 10 et 15 degrés durant la journée mais les nuits sont froides. En l’absence de chauffage dédié, le bateau condense à l’intérieur, notamment là où son isolation est par trop minimaliste, je le sèche aux chiffons chaque matin tandis que Carina prépare le petit-déjeuner. Le brouillard est parfois dense quand nous ramons vers la rive surgissant des limbes et le givre rend le ponton glissant. Puis le soleil prend le dessus et malgré les jours raccourcis, nous donne assez pour remplir nos batteries sans que la nécessité de lancer le générateur ne se soit encore fait sentir !

En prévision d’un coup de vent, il y a maintenant quelques semaines, nous avons déplacé L’Envol dans la marina du Yacht Club pour deux jours et on a bien fait, notre voisin, un magnifique ketch en bois fraîchement restauré, a rompu son amarre sur la bouée et a fini dans les cailloux ! Grâce à la marée descendante, qui l’a laissé au sec à l’abri des vagues, le bateau n’a miraculeusement pas trop souffert. Au même moment, plus loin sur la rivière, une personne se noyait en essayant de sauver son bateau. Un triste événement qui a consterné toute la communauté de voileux de la rivière Tamar.

Dans cette vidéo la tranquille Tamar prend des allures d’Océan

La même Tamar, dans son lit ordinaire, avec L’Envol de retour sur sa bouée

La même Tamar, dans son lit ordinaire, avec L’Envol de retour sur sa bouée

Après la récolte des olives, nous avons repris avec les travaux hivernaux de la vigne. On devrait avoir terminé pour août. Viendra ensuite la liste des choses à faire pour la maintenance de L’Envol afin de pouvoir poursuivre, le moment opportun, notre tour d’Australie entamé à Bundaberg en juin 2019 : encore plus d’un millier de milles reste à explorer sur la côte Est d’Australie !

Dans le Sud-Ouest Pacifique, les frontières internationales sont toujours fermées aux navigateurs. Le continent australien est régulièrement agité par de nouvelles vagues de coronavirus et Sidney est en lockdown. La Tasmanie reste pour l’instant intouchée, à suivre…

Un jour, peut être, nous pourrons de nouveau rêver d’horizons lointains !

A bientôt,

Christophe et Carina








Engaged Like Button

Toutes nos traces GPS et waypoints d’escales en Australie sont visibles et téléchargeables à partir de cette carte interactive. Sur un fond d’images satellites, vous pouvez zoomer, vous déplacer et cliquer sur les traces et les escales de L’Envol pour obtenir plus d’information.

Publié le 16/03/2022 depuis la bibliothèque de la ville de Bairnsdale, Mitchell River, Gippsland Lakes, Victoria, Australie, GPS 37 49.52 S 147 37.72 E

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>